Découverte

Le cholestérol est-il dangereux ?

CHOLESTEROL DANGEREUX ?

Le cholestérol est-il dangereux ? Une question que beaucoup d’entre vous se pose.

Le cholestérol, un élément indispensable.

Tout d’abord,  il est important de rappeler que le cholestérol est indispensable pour le bon fonctionnement du corps, comme nous l’avons déjà vu dans un article précédent. En effet, c’est grâce à lui que notre organisme fabrique certaines hormones.
Il est notamment précurseur de la vitamine D.
Il participe aussi à la construction des membranes cellulaires, cérébrales et de la gaine de myéline. La myéline est une substance qui sert à isoler et à protéger les fibres nerveuses et qui permet d’augmenter la vitesse de propagation de l’influx nerveux le long de ces fibres nerveuses.
Enfin, il est aussi précurseur des acides biliaires.

Le cholestérol est donc essentiel à notre organisme. Mais alors…

Pourquoi dit-on que le cholestérol est dangereux ?

On diabolise souvent le LDL qu’on appelle « le mauvais cholestérol » au profit du HDL qu’on nomme « le bon cholestérol ». En réalité il s’agit du même. Ce qui différencie le HDL et le LDL, ce sont les transporteurs auxquels le cholestérol est associé pour être véhiculé à l’intérieur de nous. Le HDL est chargé de reprendre le stock de cholestérol en excès tandis que le LDL va déposer le cholestérol au niveau cellulaire.
Il n’y a donc pas de bon et de mauvais cholestérol car les deux sont essentiels à notre fonctionnement. En conséquence, il ne faut pas chercher à réduire avec exagération le LDL. Le point capital est l’équilibre entre le HDL et le LDL.

Ce qui pose problème, c’est lorsque le LDL est trop important par rapport au HDL car cela peut, entre autres, augmenter le risque de troubles cardiovasculaires.

A l’inverse, une forte carence en cholestérol peut augmenter le risque de cancer.
Il faut donc veiller à un équilibre optimal entre le HDL et le LDL.

Comment favoriser cet équilibre entre le HDL et le LDL ?

Pour favoriser cet équilibre entre le HDL et le LDL, essayez de soigner votre hygiène de vie au maximum.
Citons deux constituants prépondérants de cette hygiène de vie globale ainsi qu’un point clé.

Tout d’abord, la pratique régulière d’un sport est capitale pour la santé. Elle impactera positivement l’ensemble des métabolismes de votre organisme. Si vous avez arrêté le sport depuis longtemps, reprenez doucement et à votre rythme. Choisissez un sport qui vous plaise, ce qui vous motivera. Commencez, par exemple, par faire du sport une fois par semaine et de manière régulière, afin de l’ancrer à vos habitudes. Puis augmentez quand vous vous sentirez prêt pour arriver à un idéal de 3 fois par semaine pendant 45 minutes. En parallèle, essayez de marcher 20 minutes minimum par jour (marche rapide).

Ensuite, l’hygiène alimentaire a un rôle déterminant sur le fonctionnement de chacune de vos cellules. Si vous vous sentez perdus à ce niveau, n’hésitez pas à faire appel à un naturopathe qui vous guidera et établira avec vous un programme personnalisé d’hygiène vitale et alimentaire.
Notez tout de même qu’un des pires ennemis de vos soucis de cholestérol est le sucre (bonbons, gâteaux, sodas…).
Au contraire, il est important de vous assurer d’avoir quotidiennement un apport suffisant en acides gras polyinsaturés (et notamment en oméga 3). En effet, il faut réduire au maximum l’apport en graisses saturées de votre alimentation, qui sont délétères.  En revanche, les acides gras polyinsaturés, que vous retrouvez notamment dans les poissons gras et certaines huiles végétales ont un rôle majeur dans la prévention des troubles cardiovasculaires, dans le bon fonctionnement du système immunitaire, du système nerveux et dans la santé de votre peau.

Enfin, soignez votre foie et vos intestins. En effet, la majorité du cholestérol présent dans notre corps ne provient pas de l’alimentation. Les 2/3 du cholestérol de notre organisme sont fabriqués par le foie et les intestins. Seulement 1/3 du cholestérol provient de l’alimentation. Si vous avez du cholestérol en excès, il serait pertinent de regarder du côté de votre foie afin de vérifier qu’il n’est pas surchargé ainsi que du côté de vos intestins. Là encore, n’hésitez pas à faire appel à un naturopathe qui saura vous éclairer à ce sujet et vous guider sur les bonnes habitudes à prendre et les mesures à mettre en place.

Cliquez ici si vous souhaitez prendre prendre rendez-vous au cabinet de naturopathie.

Cliquez ici pour plus d’informations sur la naturopathie.

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin