Vitamines

La vitamine D : son rôle, le taux idéal, comment se supplémenter ?

Vitamine D. Se supplémenter en vitamine D. Naturopathe à Bordeaux, iridologue, phytothérapeute. Annabelle de Torres, diplômée et certifiée Omnes.

La vitamine D est primordiale pour la santé.

Quel est le rôle de la vitamine D ?

Avec la vitamine C, elle est une des deux vitamines les plus importantes de l’immunité.

Une quantité suffisante de vitamine D dans le sang est indispensable pour le bon fonctionnement du coeur et des vaisseaux, des reins, du foie, du cerveau, de la thyroïde, des os, des muscles, pour la fertilité et la grossesse…

Une carence en vitamine D peut avoir un rôle dans les fractures, les douleurs articulaires, différentes infections (grippe, tuberculose…), les maladies auto-immunes, les dépressions, les infarctus, les cancers…

Comment avoir sa « dose » de vitamine D ?

S’exposer au soleil un quart d’heure (visage, bras et décolleté) sans protection solaire permet de synthétiser la dose journalière de vitamine D dont le corps a besoin. Bien entendu, lorsque c’est l’hiver, il est très difficile de le faire. Les journées raccourcissent, il fait nuit très tôt. Le soleil et la lumière en général manquent cruellement, ce qui peut même altérer notre moral. Il faut savoir aussi que plus votre peau est foncée, plus il est difficile de synthétiser la vitamine D.

Se supplémenter en vitamine D est donc indispensable en hiver et tant que vous ne pouvez pas vous exposer au soleil.

Le taux idéal:

Le taux idéal de vitamine D est de 40 à 45 ng/ml (100 à 112,5 nmol/l)

Selon les experts en vitamine D, les taux ne devraient jamais être inférieurs à 30ng/ml et ne jamais dépasser non plus 100ng/ml, car ce serait toxique.

Se supplémenter oui, mais quelle quantité?

Il y a encore peu de temps, les recommandations en matière de vitamine D étaient en dessous de nos besoins réels. Pour un adulte, je recommande une quantité moyenne de 2000 UI par jour. De nombreux experts en vitamine D s’entendent à dire que nos besoins seraient même supérieurs à 2000 UI.

Un essai * a même évalué les effets de la supplémentation quotidienne en vitamine D3 de 4000 UI, 2000UI ou placebo pendant un an sur les marqueurs biochimiques de la vitamine D chez 305 personnes de 65 ans ou plus. Cet essai a conclu que 4000UI par jour étaient nécessaires pour atteindre les niveaux sanguins associés aux plus faibles risques de maladie.

Dans tous les cas, le dosage est à adapter en fonction de chacun. Le mieux est de vous adresser à votre Naturopathe, qui vous guidera dans le dosage idéal pour vous, en fonction des résultats de votre prise de sang.

Et sous quelle forme?

Il est préférable de se supplémenter sous forme de gouttes plutôt que sous forme d’ampoule. En effet, la dose contenue dans les ampoules est trop importante en 1 fois (on donne souvent des ampoules dosées à 200 000 UI). Il vaut mieux prendre une petite dose quotidienne qu’une dose aussi importante en une seule fois. De plus, il arrive très fréquemment que ces ampoules contiennent des additifs non recommandés.

A noter que l’huile de foie de morue, traditionnellement utilisée, apporte effectivement de la vitamine D. Une cuillère à soupe apporte 400 à 1200 UI selon les marques. Cependant, elle contient aussi une forte quantité de vitamine A qui, à forte dose, est toxique. L’huile de foie de morue n’est donc pas la source de vitamine D idéale.

Enfin, il est conseillé de prendre de la vitamine D3 plutôt que de la vitamine D2 car elle est, entre autres, mieux utilisée par le corps. Il est aussi préférable de la prendre sous forme végétale. La vitamine D3 animale est fabriqué par l’intermédiaire d’un procédé (à éviter) qui utilise de la lanoline, un mélange d’esters et d’acides gras avec des alcools à haute masse moléculaire, présente sur la laine de mouton.

*Essai : Hin H, Tomson J, Newman C et al Optimum dose of vitamin D for disease prevention in older people : BEST-D trial of vitamine D in primary care. Osteoporos int (2017) 28:841.

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin